C’est le bon moment pour espacer ses shampoings et redonner vie naturellement à ses cheveux !

À quelle fréquence se laver les cheveux ? Le moins souvent possible !

Moins on se lave les cheveux, moins on a besoin de les laver. En réduisant progressivement le nombre de shampoings par semaine, on s’apercevra que nos cheveux restent propres plus longtemps et paraissent en meilleure santé.  

 

Quelles sont les conséquences d’un lavage trop fréquent ?

 

  • Élimination du sébum (1) naturel, ce qui génère des cheveux secs (déshydratés) et cassants
  • Graissage plus rapide de l’épiderme qui sécrète beaucoup de sébum d’un coup pour compenser sa perte par le lavage
  • Perte de couleur de nos cheveux ; ils deviennent plus ternes
  • Apparition de frisottis
  • Installation d’un cuir chevelu squameux et irrité (démangeaisons) …

(1) Le sébum est une « huile » sécrétée naturellement par nos nombreuses glandes sébacées, situées à la base de nos cheveux. Essentiel à la santé de notre cuir chevelu, il permet de nourrir et de protéger nos jolis capillaires 🙂

NB : les shampoings fréquents sont recommandés aux cas particuliers du type : pratique quotidienne d’activités physiques intensives, exposition aux pollutions (densité urbaine importante, activité professionnelle en lien avec des particules salissantes ou des agents chimiques dangereux…), activités de santé nécessitant une stérilité de l’environnement…  

 

À quoi servent les shampoings ?

 

  • Assainir l’épiderme et les cheveux, sans les décaper
  • Entretenir (nourrir et protéger) les fibres de kératine qui composent les cheveux
  •  

 

Existe-t-il une différence entre les cheveux bouclés et les cheveux raides ?

 

Les cheveux bouclés doivent être moins lavés car le sébum entretient les boucles.  

 

Comment nettoyer ses cheveux ?

 

  • Limiter le nombre de produits capillaires utilisés sur sa tête
  • Éviter :
    • Les formules avec des tensioactifs (2) forts et agressifs, qui dessèchent les cheveux, retirent le sébum et provoquent des frisottis (sodium ou ammonium lauryl sulfate, chlorure de benzalkonium…)
    • Les produits « durs » avec des promesses de type éclaircissants et volumisants
  • Choisir :
    • Des formules avec des tensioactifs doux, moins moussants, plus doux pour la peau et les cheveux, biodégradables (alkylphénols éthoxylés, decyl glucodise, coco glucoside, sodium cocoyl glutamate…)
    • Un shampoing qui nettoie en profondeur, capable d’éliminer les toxines sans éliminer le sebum
    • Un après-shampoing qui renforce les cheveux (à base d’huile d’argan, noix de coco, noix de macadamia…) ; appliquer seulement une petite quantité pour ne pas agresser les cheveux, puis laisser agir trois à cinq minutes avant de rincer
  • Espacer ses shampoings progressivement : commencer par faire 1 shampoing tous les 3 jours, puis tous les 4 jours, jusqu’à atteindre 1 seul shampoing par semaine

(2) Les tensioactifs sont des ingrédients dont le rôle est de dissoudre la saleté pour qu’elle parte au rinçage, de permettre la formation de mousse, de faciliter la dispersion de l’eau sur la tête (mouillants) et de faciliter le démêlage (conditionnants).

Comment améliorer l’espacement entre les shampoings ?

  • Éviter l’utilisation d’outils thermiques de coiffage comme les lisseurs, boucleurs, bigoudis, chauffants…
  • Camoufler ses cheveux avec un serre-tête, un bandeau, un foulard…
  • Entre deux lavages :
    • Utiliser un shampoing sec appliqué à la base des racines ; il absorbera le sébum
    • Enduire les longueurs (uniquement) d’un mélange d’huiles équilibrantes, le soir (1 à 2 heures avant le couché), cela assouplira et disciplinera les cheveux

(cf recettes et explication en bas de l’article)  

 

Et si vous adoptiez un rééquilibrage alimentaire pour réguler votre cuir chevelu ?

 

La peau est un des principaux émonctoires du corps (organe de détoxication du corps), c’est pourquoi nos expressions cutanées sont à considérer avec importance, car elles sont le reflet de notre milieu interne. Un cuir chevelu normal (sans trouble) sera le reflet d’un organisme à priori en bonne santé, un cuir chevelu à problèmes (gras, sec, pellicules, démangeaisons…) sera définitivement le reflet d’un organisme en déséquilibre interne. Un changement d’alimentation peut parfois suffire à régulariser ces manifestations épidermiques.  

 

Corriger son alimentation en fonction des signes du cuir chevelu :

 

  • Les cheveux gras sont souvent en lien avec une alimentation trop riche en sucres raffinés (sucreries, gâteaux, confitures, pain blanc, pâtes blanches…), en produits laitiers et/ou en mauvaises graisses saturées (fritures, viandes grasses…), générant également une perturbation de la flore intestinale, du foie et/ou de la vésicule biliaire
  • Les cheveux secs, pellicules, démangeaisons… sont l’expression d’un terrain acidifié, souvent en lien avec une alimentation acidifiante (excès de viandes, produits laitiers, cafés, thés, sucres raffinés…) et un manque d’hydratation, générant également une perturbation des reins (mauvais drainage)
  • Autres facteurs perturbant le milieu interne (et donc le cuir chevelu) : stress, manque de sommeil, sport intensif sans période de repos, forte médication …

Pour régulariser ses problèmes de peau, l’idéal est de faire un bilan global avec un naturopathe, afin de remonter à la cause de la cause ; identifier la véritable source du déséquilibre.  

 

Recettes DIY : Huiles équilibrantes

 

Matériel

  • 1 petit bol en porcelaine
  • 1 cuillère à café

Ingrédients :

  • 1 cuillère à café d’huile de Jojoba bio (régule la sécrétion de sébum)
  • 1/2 cuillère à café d’huile de Nigelle bio (apaise et purifie le cuir chevelu)
  • 1 gouttes d’huile essentielle de Pamplemouse bio (citrus paradisii)

Mise en œuvre Mélanger le tout, puis – avec ses mains bien propres – masser délicatement sur les longueurs  

 

Recette DIY : Shampoing sec régulateur

 

Matériel

  • 1 flacon vaporisateur poudre (environ 150 ml)
  • 1 mortier (+ pilon) en pierre ou céramique
  • 1 balance

Ingrédients

  • 60 g de poudre d’amidon de maïs bio (absorbe)
  • 10 g de poudre d’ortie bio (absorbe et apaise)
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Sauge sclarée (salvia sclarea) (absorbe et apaise)

Mise en œuvre

Mélanger tout les ingrédients dans le mortier, bien pilonner afin d’obtenir une poudre homogène, puis verser la préparation dans le flacon vaporisateur poudre.

Avant tout usage : bien secouer le flacon, puis vaporiser 2 à 3 pressions sur le cuir chevelu, masser du bout des doigts, laisser reposer 10 minutes, enfin éliminer la poudre résiduelle avec une brosse à cheveux.