La tradition chinoise nous apprend qu’à l’automne le ciel et la terre amorcent leur séparation.
L’automne est caractéristique du déclin de l’énergie Yang et de la naissance de l’énergie Yin, cette saison installe une énergie beaucoup plus tempérée que celle de l’été, représentée par le Feu avec le yang à son maximum ;
l’automne a débuté le 8 août.
L’élément Métal (Poumon et Gros Intestin) s’installe, il indique un repli de l’énergie dans notre corps et dans la Nature.
Il est important de s’adapter dès maintenant à ces nouvelles notes, afin de préparer doucement l’hiver qui viendra ensuite.
En ethnomédecine chinoise et japonaise, le poumon est associé au nez, au sinus, à la gorge, au larynx et à la trachée.
Une faiblesse de la fonction du poumon, entraînant aussi une déficience de l’énergie défensive (wei qi), rendra le corps vulnérable aux atmosphères climatiques.
Dormir plus longtemps, passer plus de temps à l’intérieur et se protéger de la fraîcheur matinale, limiter les crudités et manger chaud. Favoriser la saveur piquante (gingembre, moutarde) pour soutenir le Métal. Et respirer à pleins poumons la lumière douce de cet automne.
Citation de Lao Tseu en parfaite adéquation à la situation actuelle :
Vivant l’homme est souple et tendre, mort il est dur et rigide.
Vivants herbes et arbres sont souples et délicats, morts, ils sont secs et flétris.
Dureté et rigidité sont du domaine de la mort.
Souplesse et tendreté du domaine de la vie.
De même une armée inflexible sera détruite, un arbre inflexible se brisera.
Dureté et rigidité engendre le déclin, souplesse et tendreté épanouissent.