Avec les mouvements d’éco-féminisme, d’écologie intérieure, l’explosion de la naturopathie, les polémiques autour de la pilule et la recrudescence des troubles féminins, de nombreuses femmes cherchent à se rapprocher de leur cyclicité intérieure.

 

Notre corps se transforme tout au long du cycle féminin, du 1er jour des menstruations, jusqu’aux prochaines. Nous rencontrons :

  • des variations hormonales (oestrogènes, progestérone…),
  • des modifications corporelles (flux sanguin, positionnement du col de l’utérus, glaire cervicale, augmentation mammaire…),
  • des changements d’humeurs,
  • des énergies différentes (repos et intériorité, ouverture sur l’extérieur et élan de vie…).

Ces variations étaient à priori vues de manière négative mais elles sont dorénavant vues comme une force intérieure, un guide de transformation pour mieux s’écouter et se connaître davantage. 

Tandis que le Mouvement de Libération de la Femme  se félicite de l’arrivée de la pilule dans les années 1970, cinquante ans plus tard, la vraie libération de la femme est vue comme la possibilité de se libérer de cette “camisole chimique” comme certaines l’appellent en référence à la perte de libido et l’anéantissement des émotions qu’elle entraîne.

Ce retour à notre nature cyclique est parfois vu comme un combat pour certaines, pour d’autres, il nécessite un ré-apprentissage. 

Saviez-vous que les huiles essentielles et quelques rituels peuvent vous accompagner dans cette cyclicité et ce retour à sa féminité ?

Je vous propose ici quatre rituels à mettre en place en fonction de votre cycle.  

 

Pendant la période des menstruations

 

Que se passe-t-il dans notre corps ?

 On se régénère, le corps réalise une véritable détox naturelle lorsque nous le laissons faire : élimination des toxines, évacuation du trop plein émotionnel, libération d’énergies. Cette phase s’apparente à la saison de l’hiver pour la Terre.  

 

Comment peut-on accompagner notre hiver intérieur ? 

Pendant vos menstruations, toute l’énergie est dirigée vers votre bassin pour éliminer votre flux sanguin. Conscientisez cet espace. Posez vos mains dessus et offrez vous un massage. 

Si vous ressentez des contractions, des tiraillements, vous pouvez vous faire une synergie pour un utérus en paix avec des huiles essentielles anti-spasmodiques, anti-inflammatoires, antalgiques,  et myorelaxantes (myo est le préfixe qui fait référence aux muscles)…

Pour une cuillère à soupe d’huile végétale :

  • 5 gouttes de romarin à camphre (rosmarinus officinalis ct camphre)
  • 5 gouttes de camomille noble (anthemis nobilis)
  • 5 gouttes de cardamone (elettaria cardamomum)

Cette synergie vous permettra de vous décontracter, relâcher les muscles utérins, apaiser la douleur, réduire les spasmes et les inflammations. Elle vous aidera aussi à retrouver un certain calme, une paix mentale et à retrouver un équilibre émotionnel.

Profitez en vous massant pour libérer votre respiration avec de profonds inspir/expir dans le ventre.

Cette période est aussi une invitation à l’introspection. Si vous en ressentez le besoin, diffusez de l’encens d’oliban (Boswellia carterii Birdw) qui ramène paix intérieure et agitation mentale. Si vous n’avez pas de diffuseur, vous pouvez aussi l’utiliser en olfaction.

Il n’est pas nécessaire d’accompagner la detox avec une huile essentielle détox du foie comme par exemple la carotte cultivée, le repos est le maître mot ! Si toutefois vous n’avez pas le  choix (contraintes personnelles et professionnelles) et avez besoin vous de tonifier, vous pouvez mettre une à deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) sur vos poignets. Gardez en tête que tout besoin de repos non respecté sera reporté à plus tard… le corps a ses mémoires.  

 

Entre les menstruations et l’ovulation

 

Que se passe-t-il dans notre corps ? 

A la sortie des menstruations, la femme peut se sentir renaître, elle se reconnecte à l’extérieur, pleine d’élan, elle sort de sa grotte et ressent l’envie de resplendir.  

 

Comment peut-on accompagner notre printemps intérieur ? 

C’est la période idéale pour se composer un parfum aux huiles essentielles. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit d’acheter une base neutre de parfum puis d’ajouter vos huiles essentielles. Autorisez-vous à être à l’écoute des plantes et choisir celles qui vous appellent : patchouli, petit grain bigarade, jasmin, bergamote…

Autour de l’ovulation 

Que se passe-t-il dans notre corps ? 

Nos phéromones vont agir… Ces molécules chimiques sont vues comme des philtres d’amour, elles nous rendent irrésistibles.  Il y a un pic hormonal (notamment de LH), un ovule est expulsé de l’ovaire et s’apprête à être fécondé.  

 

Comment peut-on accompagner notre été intérieur ? 

C’est la période qui incarne le mieux la confiance en soi, l’ouverture à l’autre. Parfois, à cause d’un déséquilibre du cycle féminin ou d’énergies extérieures très influentes, ce moment n’est pas vécu pleinement et peut être subi.

Pour accompagner l’ouverture du coeur, vous pouvez mettre 1 à 2 gouttes de rose de damas (rosa damascena) sur la face interne du poignet et prendre le temps de respirer.

Cette huile essentielle ouvre de nombreuses portes pour explorer des facettes de sa féminité. Vous pouvez aussi à la place utiliser de l’huile essentielle de fragonia (agonis fragans) qui est aussi une grande plante féminine.

Avant les menstruations 

Que se passe-t-il dans notre corps ? 

C’est une période de brouillard intérieur, l’énergie qui était dirigée vers l’extérieur retourne vers l’intérieur. On se prépare à revenir dans sa grotte intérieure. On fait face à soi-même, notre regard peut être pesant sur nous-même, nous n’avons pas envie de quitter cette phase d’été, une fatigue peut apparaître. Il est grand temps de s’apporter de la douceur, de l’indulgence et du non-jugement.  

 

Comment peut-on accompagner notre automne intérieur ? 

Vous pouvez vous préparer une synergie d’huiles essentielles pour soutenir votre puissance féminine avec de la pruche (tsuga canadensis), du laurier (laurus nobilis) et du bois de hô (cinnamomum camphora)

La pruche soutient votre système immunitaire affaibli pendant cette phase, elle facilite le lâcher-prise et dissipe les angoisses. Nous en avons fort besoin pendant cette période prémenstruelle qui peut être“prise de tête”, comme une envie de tout envoyer balader. Elle stimule aussi l’imagination et l’inspiration, chères à ce moment propice à la créativité.

Quant au laurier noble, il redonne confiance en soi et le bois de hô harmonise l’énergie féminine. 

Cette synergie est disponible dans le cadre de la campagne de financement participatif des Terres d’Alma, 1ère école de santé naturelle féminine en France : https://fr.ulule.com/les-terres-alma/

Retrouvez-là dans la contrepartie à 35€ “Mon roll-on d’huiles essentielles”  

 

 

Les clés pour une bonne utilisation des huiles essentielles pendant votre cycle

 

Ce souhait de chaque femme de se reconnecter à son féminin et sa nature cyclique est aussi une invitation à se relier aux plantes, en union avec ces dernières. Veillez à ne pas en faire une utilisation abusive. 

Utilisez vos huiles essentielles en conscience, sachez qu’il faut 50 kg d’encens oliban pour faire un litre d’huiles essentielles. Comme pour beaucoup de plantes, il y a une surexploitation d’encens oliban et une consommation trop intensive pourrait amener à une disparition.

Notez aussi qu’il faut environ 40 roses pour produire 2 gouttes d’huiles essentielles et qu’il y a un fort impact écologique.

Les plantes ont un fort pouvoir de guérison et resteront nos précieuses alliées grâce à une conscientisation de notre consommation.

Aussi, sachez que nous essayons au mieux de respecter le flux hormonal naturel du corps :

  • des huiles essentielles oestrogen-like pendant la première phase du cycle (phase oestrogénique)
  • des huiles essentielles progesteron-like pendant la 2è phase (phase progestéronique).

Nous sommes aussi invitées à aller dans le sens des énergies de notre cycle : huiles essentielles tonifiantes lorsque notre énergie extérieure est croissante (printemps et été) et huiles essentielles calmantes lorsque notre énergie extérieure diminue (automne, hiver).

Les solutions aromatiques sont proposées ici pour vous guider dans l’apprentissage et la redécouverte de votre cycle féminin. Pour une utilisation thérapeutique des huiles essentielles (règles douloureuses, régularisation du cycle…), mieux vaut vous rapprocher d’un spécialiste qui vous proposera une solution individualisée à vos besoins.

Et vous, avez-vous des rituels pendant les phases de vos cycles ? N’hésitez pas à partager en commentaires !

Pour se former ou participer à des stages autour de la santé naturelle féminine (dont massage du ventre, accompagnement pro de l’endométriose & detox post-pilule) : https://www.lesterresdalma.fr/