Les personnes qui me connaissent, savent, qu’en plus de promouvoir l’usage des huiles essentielles à travers la France, une de mes grandes passions est la création olfactive (mélanges à diffuser, parfums, sprays d’ambiance…).

Cet élan étant apparu sur le tard, je n’ai pas du tout suivi de cursus particulier ou intégré une grande école de parfumerie.

Je travaille en autodidacte et m’inspire de mes coups de cœur olfactifs, mes voyages, mes rencontres, mes lectures…

Et parmi ces lectures, un ouvrage, une revue unique, en plus d’être un objet magnifique et une mine d’or sur le paysage olfactif actuel et passé, Nez, la revue olfactive.

Publication semestrielle, disponible en plusieurs langue, Nez, est à bien des égards, un ovni dans le paysage éditorial français et européens.

La rédactrice en chef, Jeanne Doré supervise avec passion l’équipe de la rédaction.

Dominique Brunel, le directeur de la publication, assure-lui avec brio, le rôle de la communication autour de ce concept.

Première approche… Un bel ouvrage

D’un point de vue strictement esthétique, la première impression lorsque l’on se saisit d’un exemplaire de Nez est que cette revue dépasse largement les autres de part le soin apporté à son graphisme, sa mise en page.

144 pages, une belle couverture cartonnée présentant une découpe au niveau du titre et de l’illustration, jolie typographie, différentes qualités et épaisseurs de papiers…

Un réel effort pour rendre la revue attrayante, classe et originale.

La revue fait « solide », ce qui permet de nombreuses lectures sans pour autant l’abimer…ce qui est pratique car niveau contenu, l’équipe rédactionnelle est plus que généreuse.

Justement, parlons maintenant du contenu.

Cette publication semestrielle propose à chaque fois une thématique différentes qui va occuper la majeure partie de l’ouvrage. Quelques exemples : « Le propre et le sale », « naturel et synthétique », « le sexe des parfums » …

« Naturel et synthétique »

Nez, la revue olfactive, se consacre également beaucoup aux « Nez ».

Ces créateurs, créatrices trop souvent dans l’ombre des marques pour lesquelles ils ou elles travaillent, parfois pendant très longtemps afin de ravir nos cellules olfactives. Car oui chers lecteurs et lectrices, le parfum ce n’est pas qu’une marque ainsi qu’une publicité pas toujours très compréhensible. Derrière chaque parfum, un ou une (plusieurs parfois) créateur-trice passionné.e.

La revue nous présente donc chaque mois, différents noms de la parfumerie, qu’ils soient connus, travaillants pour des grandes marques, ou, créant pour un marché plus confidentiel mais parfois plus impertinent, la parfumerie de niche. Parmi ces créateurs, nous croiserons souvent Jean Claude Ellena, Mathilde Laurent, Marc Antoine Corticchiato, Annick Menardo, Serge Lutens et tant d’autres…

Jean Claude Ellena, une référence, un mythe

Mais cette revue aborde également les thèmes du parfum et de l’odorat de manière holistique car l’odorat y est abordé sur toutes ses formes, émotionnelle, psychologique, littéraire….

Au-delà des créateurs olfactifs, nous croiserons le destin et la passion de chercheurs d’épices, d’œnologues, de spécialistes des cigares et même de chiens policiers usant de leur flair pour détecter des substances interdites !

Vous l’aurez compris, Nez, la revue olfactive est à bien des égards un concept unique.

Nez éditions propose également de somptueux ouvrages sur les parfums et ses matières premières.

Autre concept que j’adore : la box Auparfum.

Le principe est le suivant : recevoir tous les deux mois une box contenant quatre parfums de niche en petit contenants (5ml) accompagnés d’un livret de présentation explicatif.

Fidèle abonné que je suis, c’est toujours un plaisir que de découvrir la sélection de Jeanne Doré et de son équipe de rédacteurs, rédactrices. En plus d’être une source d’inspiration certaine. C’est grâce à la box Auparfum que j’ai découvert une des fragrance qui m’émerveille le plus, « Œillères » de Roberto Greco, formulé avec talent par Marc Antoine Corticchiato.

Ma bonne résolution pour 2020, louer un box, pour ranger les box !!!

A noter que Nez éditions a été récompensé par un FiFi award, l’équivalent des Oscars mais pour le parfum, pour, je cite :

 « ses projets éditoriaux ambitieux et innovants, graphiquement très aboutis. En explorant de nouveaux territoires de l’olfaction, Nez éditions fait œuvre de pédagogie pour essayer de rendre le parfum accessible à tous les publics, professionnels comme néophyte. »

Donc, bravo à toute l’équipe de Nez et Auparfum, c’est amplement mérité.

Pour découvrir Nez, la revue olfactive ainsi que tous les concepts de Nez éditions, allez faire un tour sur le site : www.nez-larevue.fr/

Des idées de cadeaux à glisser sous le sapin : www.shop.auparfum.com

Passez de bonnes fêtes.

Nous vous souhaitons que le père Noël apporte dans vos souliers, de belles fragrances enchantées.

Nicolas Bargibant et l’équipe de Naturorama.

Abo Nez vous !!!